Test de concept : Pourquoi et comment le mettre en place avant le lancement d’une innovation ?

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

Repensez un instant à votre carrière dans l’innovation. Lors du lancement d’un produit ou d’un service, vous est-il arrivé de connaitre un échec total ?

Qu’il s’agisse d’un logiciel innovant, d’un outil marketing inédit ou encore d’un nouveau produit high-tech bluffant, vous aviez la certitude que l’innovation en question allait avoir un impact majeur sur le marché. Mais cette confiance ne reposait pas sur des éléments concrets et votre idée de produit n’a pas été testée afin de vérifier si un intérêt suffisant lui était porté, ce qui peut représenter un véritable risque.

Test de concept, QU’est-ce que c’est ?

D’après le Business Dictionary, le test de concept correspond à la phase de développement de produit lors de laquelle une description détaillée du produit en question (concernant notamment ses caractéristiques et qualités) est présentée aux clients et utilisateurs potentiels, afin d’évaluer leur comportement et leurs intentions vis-à-vis de ce produit.

En d’autres termes, le test de concept permet d’optimiser votre innovation et de réduire considérablement les risques d’échec du projet ainsi que les coûts excessifs.

Le test de concept est essentiel pour les concepteurs de produits, dans l’optique de déterminer les chances de succès d’une innovation. Si vous souhaitez comprendre en quoi le test de concept est important et comment tester vos innovations avant de les lancer sur le marché, la suite devrait vous intéresser.

Pourquoi entreprendre un test de concept ?

Le test de concept est important, car il permet de mettre en lumières éventuels angles morts, manques d’efficacité et autres confusions ou problèmes pouvant conduire à un manque d’intérêt du marché. Cela vous donne la possibilité de porter un regard neuf sur cinq aspects essentiels de votre projet :

Avoir une meilleure compréhension des problématiques client

Si vous voulez que votre projet soit couronné de succès, il faut que les clients n’aient pas le moindre doute concernant le problème auquel votre innovation apporte une solution. Pour cela, vous devez au préalable identifier les principaux points de douleur des potentiels clients.

  • Quel problème votre innovation permet-elle de résoudre ?
  •  Qui exactement est soumis à ce problème et pourquoi ?
  • À quel moment et à quelle fréquence ces personnes sont-elles soumises à ce problème ?
  • Quelle est l’ampleur de ce problème ?
  • En quoi votre projet résout-il directement ce problème ?

Bien que ces aspects soient généralement déterminés dès les premières phases du développement du produit, il est essentiel d’avoir le cheminement inverse et de voir dans quelle mesure votre point de vue initial et l’expérience de l’utilisateur final sont en adéquation.

Concevoir et améliorer des solutions potentielles

Aux yeux du consommateur, votre projet offre-t-il une solution appropriée au problème qu’il rencontre ? Comment pouvez-vous mettre en œuvre les solutions suggérées pour améliorer davantage votre concept ?

Vous disposez peut-être d’ores et déjà d’une liste précise de solutions, mais le test de concept vous permet de disposer d’un regard entièrement neuf qui vous aide à voir le potentiel de votre innovation sous un tout nouvel angle.

Évaluer la faisabilité technique et fonctionnelle de votre projet

La qualité de conception de votre idée de produit aura un effet direct sur l’intérêt des acheteurs. Avez-vous par exemple utilisé les technologies les plus fiables, efficaces et modernes ?

Mais surtout, est-ce que cela fonctionne ? Voilà l’une des questions les plus importantes auxquelles le test de concept permet de répondre. Dans le monde d’aujourd’hui où tout va très vite, les produits que l’on achète le plus sont ceux qui sont simples d’utilisation et dotés de fonctionnalités qui tiennent la route auprès des consommateurs, ne nécessitant que très peu d’explications et ayant une montée en puissance rapide.

Une perspective nouvelle sur la valeur de votre solution

Le test de concept vous révèle si votre marché cible accorde de la valeur à votre solution et serait disposé à l’acheter. Les meilleurs insights vous aideront à réévaluer votre proposition de valeur, l’évaluation du marché et, surtout, le retour sur investissement pour votre société. Prenez également en considération votre image de marque ainsi que les besoins financiers et les compétences marketing.

Un (vrai) gage de préparation à la commercialisation

C’est l’heure de vérité. Un bon test de concept vous aidera à répondre à LA question : mon innovation est-elle vraiment prête ? Si, après avoir minutieusement analysé les résultats de votre test de concept, vous pouvez répondre par l’affirmative, il est alors temps de se lancer, car vous disposez d’une conviction renforcée quant à la viabilité économique de votre solution et son potentiel à répondre aux attentes du marché.

Comment tester mon concept ?

Maintenant que vous savez pourquoi le test de concept est si précieux, il est temps de passer à l’action. Voici cinq manières de tester la viabilité commerciale d’un concept :

Créer un prototype

Si votre innovation est un objet physique tel qu’un produit électronique ou mécanique, vous aurez besoin d’un prototype de test. Il est désormais rapide d’en fabriquer à l’aide de moules et d’imprimantes 3D. Afin d’obtenir de meilleurs résultats, votre prototype doit être aussi réaliste et proche du produit que possible.

Lorsqu’il est question de produits numériques, l’application Web peut être testée à l’aide de présentations PowerPoint au format papier ou électronique, avec des animations dynamiques et des effets interactifs.

Effectuer de l’A/B testing

La principale cause d’échec des projets d’innovation ne réside pas dans le fait que la stratégie a mal été exécutée, mais bien que la stratégie choisie n’était pas la bonne. Par le biais de retours objectifs, les tests A/B vous fournissent des éclairages plus qu’intéressants dans l’optique de déterminer le plan le plus avantageux pour votre innovation.

Par exemple, lors du lancement du site Web de votre innovation, vous pouvez mettre au point plusieurs versions de la même page d’accueil afin de voir quels format et message génèrent le plus de visites, à plus forte raison lorsqu’il est question de campagnes sponsorisées sur les réseaux sociaux. Cela vous aide à jauger l’intérêt global pour le produit et à déterminer le type de message le plus efficace.

Mettre en place un groupe de discussion

Un groupe de discussion se définit comme un rassemblement physique de cibles pertinentes en lien avec la catégorie de produit et le domaine précis de votre projet qui vous procurent des retours en temps réel. L’intérêt réside dans leur capacité à avoir des perceptions et réactions immédiates et personnelles relatives à votre concept et ainsi à vous fournir une idée réaliste de la réaction future du marché. La segmentation est ici la clé et la qualité même de l’étude en dépend. Plus le ciblage est précis, et plus les retours seront pertinents, fiables et concrets.

Utiliser l’enquête pour collecter des données

Les enquêtes et les questionnaires aident à déterminer la volonté du consommateur final à acheter le produit. En complément des tests A/B et des groupes de discussion, les enquêtes apportent également de précieux éclairages sur le marché cible.

C’est à ce moment qu’entrent en jeu les études ad hoc. UMI a recours à des études ciblant des professionnels et des décideurs clés dans le but de créer
de précieux rapports de recherche qualitative sur une innovation précise vous permettant d’avoir une vision globale, détaillée, exacte et concrète du marché.

Avoir recours à la réalité virtuelle

En permettant de simuler le processus d’achat à l’aide de heat maps innovantes ou de technologies d’eye tracking, la réalité virtuelle est devenue un outil prisé des études de marché. Dans le cadre du test de concept, la réalité virtuelle permet d’obtenir en temps réel des retours visuels et pratiques, comme jamais auparavant.

La valeur du test de concept de produit réside dans le fait que la réalité se substitue aux suppositions et, souvent, cela apporte davantage de questions que de réponses. Mais c’est peut-être le point clé : plus vous soulevez de questions et plus vous serez en mesure d’affiner votre projet jusqu’à obtenir quelque chose que vous pourrez lancer sur le marché avec fierté.

Gardez à l’esprit qu’il est préférable d’impressionner 1% des gens que de plaire moyennement à tout le monde.

Contacter un commercial