4 conseils pour gérer efficacement votre portefeuille d’innovations

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

Le management de l’innovation vise à créer les conditions favorables au développement d’innovations concrètes. La gestion efficace d’un portefeuille de projets permet d’optimiser les budgets R&D, les ressources humaines, les délais de conception, de production et de commercialisation. Les explorateurs vous livrent quelques conseils pour gérer au mieux vos brevets chéris.

Vous avez dit portefeuille d’innovations ?

Gérer un portefeuille d’innovations, c’est faire preuve de discernement. Pour une SATT (Société d’Accélération du Transfert de Technologies) par exemple, la gestion d’un tel portefeuille vise à identifier les innovations à fort potentiel et savoir renoncer aux projets risqués ou peu porteurs. Il s’agit de décider de la façon de générer des profits (en développant de nouveaux produits ? En développant des innovations existantes ?) et des marchés sur lesquels se positionner (sur des marchés existants, adjacents, nouveaux ?).

Validez le potentiel de vos innovations

Veillez à valider le potentiel de vos innovations à un stade très précoce du processus de développement. Cela passe par une connaissance accrue et approfondie de vos technologies et du marché sur lequel elles pourraient évoluer. Cela vous permet de suivre le rythme imprimé par la R&D et de prendre les dispositions nécessaires (brevets, dépôts de marques…) pour empêcher toute divulgation au cours du développement.

Exploitez tout le potentiel de vos innovations

Toutes les recherches menées par le département R&D ne mènent pas forcément à des innovations majeures. Votre mission consiste donc à maximiser la valeur de vos innovations en identifiant :

  • Les bons domaines d’application : vos innovations doivent s’épanouir dans un secteur porteur, lui offrant un rendement maximum. Considérez également les champs d’application non envisagés, qui peuvent s’avérer utiles dans un second temps.
  • Le ou les territoires réceptifs : sur un marché local, national, international ? Il s’agit là de déterminer la zone géographique où vos innovations ont le plus de chance de rencontrer son public.
  • La concurrence : c’est le dernier élément à étudier pour que l’investissement dans une innovation soit pertinent. Que proposent déjà ceux qui évoluent dans le même secteur ? Quelles sont leurs forces et leurs faiblesses ? Quelle est votre promesse technologique et quelle est votre stratégie de différenciation ?

Les études de marché sont utiles à ce stade pour vérifier le potentiel d’une innovation et s’assurer de se positionner sur le bon marché avec une concurrence maîtrisable et une cible adaptée.

Valorisez votre projet

Vous avez récolté toutes les données utiles à la compréhension de vos marchés et les avez analysées.  Il est temps de prendre parti et de justifier vos choix. Plus vous serez en mesure d’expliquer vos choix en vous appuyant sur des données concrètes, plus vous rassurerez votre audience et donnerez de la valeur à vos projets. Au-delà de ce que vos innovations apportent techniquement, c’est la combinaison des données du marché et de votre œil expert qui font la valeur de votre portefeuille.

Captivez votre comité d’investissement

Avant de soumettre votre projet à votre comité d’investissement, aiguisez vos arguments ! Montrez que votre projet intéresse aussi vos différentes parties prenantes : distributeurs, fournisseurs, clients… Pour cela, partez à la rencontre de ces acteurs et recueillez leurs marques d’intérêt. Vous identifierez de cette façon les potentielles objections, consoliderez votre projet avec des arguments concrets et gagnerez en confiance.

Vous voilà prêt à rencontrer votre comité d’investissement ! Pour vous démarquer, un conseil, appuyez-vous sur vos études de marché. Avec un rapport synthétique, agréable à lire et qui met en avant les marques d’intérêt obtenues, vous aiderez votre direction à cerner tout le potentiel de vos innovations en un coup d’œil.

La connaissance des marchés est la pierre angulaire du management de l’innovation. Elle est indispensable pour maximiser le potentiel d’une innovation et peut faire la différence lorsqu’il s’agit de convaincre votre comité d’investissement. Notre conseil ultime : pour rencontrer le succès, soignez vos études de marché !

Contacter un commercial