Étude ad hoc ou étude de marché syndiquée : le duel

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

Vous disposez d’une innovation révolutionnaire dont le potentiel pourrait bien bouleverser le marché, mais vous avez besoin de la connaissance du marché et des informations stratégiques qui aideront votre innovation à se développer.

Vous devez disposer d’une arme pas si secrète, à savoir l’étude de marché. Mais comment déterminer le type d’étude le plus avantageux et le plus adapté à votre entreprise ?

Les deux principaux types d’étude de marché sont l’étude multiclient (également dite syndiquée) et l’étude ad hoc (ou sur mesure). Si elles ont pour objectif commun d’analyser les tendances du marché et le comportement du client final afin de fournir des informations essentielles relatives au secteur concerné, chacune présente des avantages qui lui sont propres.

Laquelle convient donc le mieux à votre société ?

Étude syndiquée vs. étude ad hoc : quelle(s) différence(s) ?

Les études multiclient élaborées et vendues par les agences d’études de marché se destinent à une utilisation généralisée, par diverses entreprises. De nombreuses sociétés de secteurs similaires peuvent acheter la même étude générique et appliquer ses données, points principaux et globaux à leur stratégie commerciale.

Les études sur mesure sont en revanche spécifiquement mises au point pour une seule entreprise et leurs données sont de fait uniques et propres au produit ou service qu’elle fournit.

Par cet accès exclusif, les entreprises obtiennent une connaissance précise et distincte du marché en lien avec leur innovation spécifique, ce qui leur confère une notoriété commerciale unique, un accès direct aux leaders « hard-to-reach » d’un secteur donné, mais aussi une pertinence accrue dans le processus décisionnel.

Lorsque l’on compare les études ad hoc aux études multiclient, le caractère réutilisable de ces dernières en fait une alternative moins coûteuse. Toutefois, son analyse imprécise, approximative et d’ordre général peut manquer de clarté et ne pas procurer la rapidité et l’exclusivité concurrentielle dont votre innovation a besoin.

Investir dans une étude sur mesure présente de nets avantages. Si les entreprises nouvelles et émergentes devaient auparavant lutter pour accéder à des données personnalisées, à plus forte raison lorsqu’il s’agissait d’atteindre une clientèle internationale, l’étude de marché a grandement évolué. Ainsi, les chargés d’études font désormais appel à de nouvelles technologies au potentiel immense qui rendent les données personnalisées plus abordables, et ce pour tout le monde.

Comment l’automatisation bouleverse les études ad hoc… et réduit leur coût

Il y a habituellement dans les études ad hoc trois grands facteurs coût, que l’on retrouve dans la plupart des sociétés marketing, à savoir le temps, les ressources utilisées et la qualité de l’étude.

L’émergence de l’automatisation procure une capacité à rationaliser ces processus en un temps record et avec une précision stupéfiante, rendant ainsi les études ad hoc plus abordables et pertinentes que jamais.

Ce gain de temps se traduit par des économies financières, mais aussi par une interprétation de votre marché à l’instant T par opposition à ce à quoi il pourrait ressembler des mois plus tard. Cela permet de prendre des décisions commerciales déterminantes et en temps réel.

L’automatisation nuit-elle à la qualité d’étude ?

En d’autres termes, l’automatisation rime-t-elle avec perte de valeur ? Bien au contraire ! Des algorithmes fiables permettent de facilement cibler, identifier et contacter les acteurs les plus pertinents et influents de votre marché, qu’ils se trouvent au coin de la rue ou sur un autre continent. La capacité à entrer en contact avec un grand nombre de professionnels du marché, et ce indépendamment de leur situation géographique garantit davantage de réponses pertinentes.

Disposant d’un temps d’avance sur les retours d’ordre général, les études sur mesure automatisées permettent de rapidement collecter et présenter des informations exhaustives et qualitatives, un rapport chiffré, visuel et synthétique, offrant ainsi des idées et points de vue uniques quant à votre innovation. Elles permettent également aux principaux décideurs de manifester leur intérêt pour votre société, ce qui engendre de précieuses opportunités potentielles.

L’automatisation n’est toutefois efficace que lorsqu’elle est associée à l’expertise et l’intelligence humaine. Par exemple, toutes les données automatisées d’UMI sont approuvées par un expert marketing, afin de s’assurer de leur pertinence et de leur exactitude.

L’automatisation signe-t-elle l’arrêt de mort de l’étude de marché syndiquée ?

Le fait d’être dans l’ère des études ad hoc automatisées signifie-t-il pour autant qu’il faut creuser la tombe de l’étude de marché multiclient, avec pour épitaphe « ci-gît le manque de pertinence de marché » ? Pas forcément. Tout comme l’étude ad hoc, l’étude multiclient fait également preuve d’adaptation et commence à tirer profit de l’automatisation digitale.

L’automatisation offre la faculté aux sociétés de générer d’immenses volumes de données multiclient pour des secteurs donnés, ce qui permet d’observer, de créer et de promouvoir les études de marché et les tendances globales plus facilement et rapidement.

Faire appel aux feedbacks provenant d’études de marché multiclient fera économiser de l’argent à votre entreprise, mais c’est également se priver de la précision, la fiabilité et l’aspect pratique des éclairages offerts par les études ad hoc.

Si certaines sociétés n’ont pas nécessairement besoin de telles données sur mesure, celles du domaine de l’innovation (un secteur de plus en plus stratégique dans le marché actuel) ont besoin de la vitesse et de la précision apportées par les données de ces études, car leur succès dépend de leur capacité à être en phase avec un marché donné, à un moment donné.

Par sa récente accessibilité, l’étude ad hoc automatisée gagne en popularité auprès des entreprises innovantes à travers le monde. Votre société ne pourrait-elle pas aussi en tirer profit ?

Contacter un commercial